Google PlusFacebook
ARCHAELOGICAL MUSEUM "VELIKI PRESLAV"
Access for people with disabilities

Le français

 

     Musée archéologique « Veliki Preslav » Accessible aux personnes à mobilité réduite.

 

     A propos du musée

 

 

     L’entrée principale du musée archéologique se trouve dans la partie est de la ville, dans l’allée menant au cimetière municipal. Vous y trouverez un parking qui donne l’accès le plus pratique aux ruines et offre un très beau point de vue sur la réserve archéologique.

 

 

     Que peut-on voir dans les expositions ? Le musée possède une riche collection d’objets archéologiques de la ville médiévale, parmi lesquels : les célèbres bijoux du trésor de Preslav, une icône en céramique de Saint-Théodore, une iconostase et bien d’autres objets précieux en céramique peinte ; une collection unique de sceaux en plomb ainsi que de nombreux objets de la vie quotidienne.

 

 

    Ces centaines d’objets nous plongent ainsi dans la vie économique, artistique et religieuse de la Preslav médiévale.

 

 

    Horaires d’ouverture

    PRINTEMPS (avril-octobre) : 9h- 18h

    Pendant les jours fériés et les weekends, le musée est ouvert entre 10h et 18h. Novembre : 9h-17h

    Le musée est ouvert tous les jours.

 

    HIVER (décembre-mars) : 9h-17h

    Pendant les jours fériés et les weekends, la salle du trésor est visitable seulement sur rendez-vous.

 

 

    Histoire du musée

 

 

    L’idée de créer un musée archéologique à Veliki Preslav afin de rassembler et d’exposer les objets et monuments découverts sur le territoire de la vieille capitale, survint juste après la libération de la Bulgarie de la domination ottomane (1878).

    Cette initiative fut possible lorsqu’en octobre 1906 est créée la société archéologique de Preslav « Ticha » fondée par le professeur et auteur « preslavien » Yordan Gospodinov avec l’aide du célèbre collectionneur d’antiquités bulgares K. Shkorpil. L’un des principaux objectifs fixés par les statuts de la société, est l’organisation d’une collection muséale, l’étude et la préservation des vestiges de la capitale du roi Siméon. En l’absence d’un bâtiment muséal, les objets, rassemblés par les particuliers et lors des fouilles archéologiques, sont exposés dans 3 lieux distincts : l’hôtel de ville, sur le site de Partleyna et dans une petite structure nouvellement construite proche de « l’église ronde et dorée ».

 

 

    En 1949, le monastère, proche du monument de Saint-Cyril et Méthode et à proximité immédiate de la vieille ville, est adapté en musée. Les nouveaux objets sont collectés et inventoriés constituant le fonds du nouveau musée. Pour la première fois, le passé de Preslav est présenté dans le hall d’exposition. Les besoins spécifiques d’exposition et les récentes découvertes archéologiques, effectuées sur le site de la veille capitale, mènent à l’ouverture d’un nouveau musée en 1958.

 

 

     En près de 20 ans, le musée archéologique « Veliki Preslav » a accueilli plus d’un demi-million de visiteurs. En 1981, dans le cadre du 1300ème anniversaire de la fondation de la Bulgarie danubienne, le musée s’installe dans un nouveau bâtiment équipé et moderne. Les collections sont réparties sur 2 niveaux :

 

     Au second étage est installée une salle de projection et de réunion avec une capacité d’accueil d’une centaine de personnes. La salle est multifonctionnelle et permet d’organiser des expositions historiques et artistiques (à l’échelle locale, nationale et internationale), des conférences scientifiques, des lectures, des présentations, …

 

    Depuis 2008, le musée est muni d’un escalier moderne pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite à l’ensemble des collections.

 

    Les collections du musée sont structurées d’une nouvelle manière et réparties en différentes sections, comprenant notamment une présentation chronologique et thématique de l’histoire de Preslav à l’époque médiévale entre le IXème et XIVème siècle. Pour renforcer la sécurité des collections, le musée se dote, en 1997, d’une chambre forte afin d’accueillir et de présenter au public les pièces les plus précieuses et les plus sensibles aux variations atmosphériques. Cet aménagement était la condition nécessaire pour pouvoir présenter la pièce maîtresse de la collection – le trésor en or de Preslav, les 500 sceaux en plomb, etc - après plus de 20 ans d’absence. Le musée archéologique « Veliki Preslav » est un musée municipal.

 

     Sans aucun doute, après plus d’un siècle de la première collection, nous pouvons dire que le rêve de son créateur- Yordan Gospodinov- a été réalisé. Aujourd’hui, la ville de Veliki Preslav possède son propre musée archéologique et offre à ses visiteurs une riche collection. Chaque année, le musée attire une dizaine de milliers de visiteurs bulgares et étrangers. Ce fonds muséal présente de manière la plus complète le phénomène que l’on appelle « l’Âge d’or » et illustre la capitale des Siméon comme le centre principal de l’écriture, de l’art et de l’artisanat slaves dans le sud-est de l’Europe, du IX-Xème siècle.

 

    Histoire de Preslav

 

 

    « Si un paysan ou un étranger s’approchent des tours de la cour du prince et les voient, il sera stupéfait, et lorsqu’il se dirigera vers la porte, il s’émerveillera, et quand il entrera, il verra de chaque côté de grands bâtiments décorés de pierre et de bois, … Lorsqu’il entrera dans le palais, il verra les hautes chambres et les églises décorées de pierre, de bois, de marbre, de cuivre, d’argent, d’or et de motifs, il ne saura pas avec quel autre bâtiment le comparer car il n’a rien vu de tel dans son pays à l’exception de pauvres huttes en paille, comme s’il perdait l’esprit et s’émerveillait…et si quelqu’un lui demande à son retour... « Qu’avez-vous vu là-bas ? », il dira « Je ne sais pas comment vous l’exprimer – c’est seulement avec vos propres yeux que vous pourriez être ébahi par cette beauté ! »

                                                                                                                           Extrait de « Shestodnev » de Yoan Exarch – Xème siècle

 

 

    A travers cette citation, le contemporain de la période de « l’Âge d’or » de Preslav, Yoan Exarch, nous décrit la majesté de la capitale. Mille ans plus tard, le professeur et archéologue Yordan Gospodinov écrira dans une de ses lettres adressées au professeur Vasil Alatarski : « …en tant qu’habitant de Preslav, je suis profondément attaché à connaître l’histoire de ma ville natale. Ce désir me pousse, même avec mes faibles moyens, à rassembler tout ce qui a trait à l’histoire de Preslav… ». Grâce à son enthousiasme et son travail acharné, les études systématiques sont lancées : le monastère de Patleyna et la célèbre icône de saint-Théodore, l’église ronde (et dorée) ressurgissent ; des fouilles archéologiques ont également lieu dans la localité de Saray Eri. Plus tard, de nombreux noms de scientifiques sont attachés à l’étude du site de Preslav comme K. Miyatev, V. Ivanova, S. Stanchev-Vaklinov et plus récemment T. Totev, D. Ovcharov, M. Vaklinova,… Grâce aux fouilles archéologiques menées à Preslav pendant plus d’un siècle, nous savons que la fondation de la ville remonte à plusieurs décennies avant qu’elle ne devienne capitale du royaume - probablement au début du IXème siècle au temps du Khan Kroum ou du Khan Omurtag. La ville primitive est fortifiée et bien bâtie. Tout en servant de résidence aux Khan, son emplacement stratégique permettait de surveiller le passage du Stara Planina. Après l’adoption officielle du christianisme (864), un certain nombre d’églises sont érigées témoignant de l’essor démographique et l’extension progressive de la cité. Les puissantes fortifications, la place importante de la ville dans le système militaro-administratif de l’Etat et plus particulièrement, la tradition chrétienne qui existait certainement à la fin de l’Antiquité, sont les principales raisons qui expliquent que Preslav ait été choisie comme la nouvelle capitale du royaume chrétien bulgare.

 

    En 893, le prince royal Boris I annonce le transfert de la capitale de Pliska à Preslav et place Siméon sur le trône (893-927) (reconnu par les écrivains byzantins comme l’un des dirigeants le plus érudit de son temps). Selon la troisième décision du Conseil, la langue bulgare est déclarée comme langue officielle de l’Eglise et de l’Etat. Ainsi, tous ces phénomènes ont permis le développement d’un processus et d’un phénomène, désormais appelé « l’Âge d’or ».

 

 

    En relatant l’histoire du Tsar Siméon, les chroniques apocryphes bulgares associent son nom à une importante série de construction : « …puis Siméon accepta le royaume bulgare…et la grande cité de Preslav…construite et créée en 28 ans… », ce qui a été confirmé par les recherches archéologiques. Dans la première année du règne de Siméon (ou la dernière année du règne de Boris I), l’ancienne forteresse est agrandie au nord tandis qu’une seconde est érigée autour cette première enceinte – le mur externe de la forteresse couvre une superficie de 3.5km2. Ainsi, l’espace élargie gagne de l’importance dans la citadelle (« La cité intérieur ») qui est alors le centre du pouvoir séculier et spirituel suprême. La zone située entre les deux remparts (« La cité extérieure ») et ses environs constituait le véritable territoire de la ville. On pouvait y trouver des manoirs et des monastères boyards, des quartiers d’artisans et de commerçants ainsi que des quartiers résidentiels. Dans les scriptorium des monastères, il y avait une intense activité littéraire : traduction des textes grecs et des travaux originaux en langue bulgare. Dans les ateliers de certains manoirs aristocratiques et certains monastères ainsi que dans les quartiers de production et d’artisans sont réalisés des céramiques peintes et des bijoux sur os, bois et pierre. Les fouilles archéologiques prouvent que la ville continue à se développer et atteint son apogée sous le règne du Tsar Pierre (927-969).

 

 

    En moins d’un siècle, Preslav devient une des villes européennes les plus belles et les plus développées de son temps. Avec ses palais, ses temples et ses bâtiments administratifs, connectés entre eux par des rues, des places et des galeries couvertes, la capitale bulgare était digne de rivaliser avec Constantinople.

 

     La puissance de Preslav diminue après la mort du Tsar Pierre en 969 lors de la conquête de la capitale bulgare par le prince de Kiev, Svetoslav. Deux ans plus tard, en 969, à Pâques, la ville est prise par l’empereur byzantin Yoan Tzimishi et rebaptisée Yoanopol. Après la reconstruction de l’Etat bulgare (le Deuxième Royaume Bulgare), la ville est un important centre métropolitain et administratif et son territoire est appelé « Terre de Petrova » devenant la résidence du Tsar Pierre II qui s’y retire. En 1388, Preslav est conquise par les troupes ottomanes du général Ali Pacha.

Aujourd’hui, des traces archéologiques importantes sont conservées au musée archéologique « Veliki Preslav ». Le luxe des palais et les goûts raffinés de ses habitants transparaissent à travers les céramiques peintes et les détails architecturaux en marbre de

 

    Preslav tandis que des dizaines d’inscriptions sur pierre et céramique témoignent de l’activité littéraire et éducative de Preslav. Dans les collections du musée, vous pourrez notamment admirer le trésor en or de Preslav qui nous ramène involontairement aux paroles de Yoan Exarch : « … avec vos propres yeux, vous pourrez être ébahi par cette beauté … ».

 

Tarifs

Liste des services tarifés réalisé par le musée archéologique

« Veliki Preslav » valide depuis le 01.01.2018

 

№             TYPE DE SERVICE                                                           Tarifs

 

  1. DROIT D’ENTRÉE pour le musée archéologique « Veliki Preslav » et la réserve nationale archéologique et historique « Veliki Preslav »

 

visiteur

 
  • Pour les visiteurs 6 lv/

 

Pour un groupe- minimum 10 visiteurs

 

 5 lv/ visiteur

 

 

  • TICKETS « FAMILLE »

 

 

Familles avec 1 ou plusieurs enfants âgé(s) de moins 18 ans

 

12 lv

 

 

 

  • TARIFS SPÉCIAUX

 

lv/visiteur

 

Pour les scolaires                                                             2

 

 

Pour les étudiants sous présentation d’un justificatif

 

 2 lv/visiteur

 

lv/visiteur

 
  • Pour les retraités 3

 

 

 

 

2.

 

VISITES GUIDÉES

le groupe

 
  • Musée archéologique 10 lv pour

 

  • Réserve archéologique – sur demande

 

 10 lv pour le groupe

 

 

  • Audio-guide 6 lv

 

  1. PROJECTION DU FILM 8 lv pour legroupe

 

 

 

 



 

  1. PRENDRE DES PHOTOS DANS LA SALLE

DU TRÉSOR ET DANS LA SALLE « JORDAN GOSPODINOV » EST STRICTEMENT DÉFENDU !

 

  • GRATUITÉ:

 

  1. Délégations officielles et les invités de la municipalité de Veliki Preslav, de l’administration régionale et du musée archéologique.
  2. Groupes organisés par des foyers jeunesse, personnes défavorisées et résidents de Veliki Preslav, sous présentation d’un
  3. Employés des musées de Bulgarie et de l’étranger sous présentation d’un

 

 

Visite guidée

 

Seconde capitale de Bulgarie au IXème siècle, Preslav dispose d’une ressource touristique unique et forte – la réserve archéologique de l’ancienne capitale et d’un musée moderne. Ce site peut être à la fois apprécié par l’archéologue professionnel que par le vacancier. La ville est accessible par la route, elle se situe à 20 km de Choumen et à 25km de Targovichte. Accès par le sud par Stara Planina assure le passage du col de Varbitsa dont les routes sont en bon état.

Outre par la route, vous pouvez également vous rendre à Preslav par le train depuis Sofia, Varna ou Roussé en descendant à la gare de Choumen ou celle de Targovichte (option moins pratique). À partir de Choumen, vous pouvez prendre un bus ou un taxi (environ un même ordre de prix).

 

 

 

 

Hébergement

 

 

Après avoir survécu pendant de nombreux siècles, Veliki Preslav ne vous parlera pas seulement de sa grandeur passé mais vous offrira également des aspects attrayants de la vie moderne. En voici quelques exemples :

 

Maison ethnographique :

 

 

Preslav est une ville paisible et rurale qui offre diverses attractions comme la maison ethnographique « Kartol » de Veliki Preslav, celle du village de Dragoevo et d’Osmar. Si vous décidez de venir en groupe, vous pouvez demander une visite à la maison ethnographique pour assister à la reconstitution des coutumes folkloriques de Preslav et pour déguster des plats et des vins locaux.

 

 

Il y a trois églises dans la ville – « Saint Pierre et Saint Paul » datant du XVIIIème   siècle, l’église « Saint Michel l’Archange » en cœur de ville et « Saint Cyrille et Méthode », située dans la pinède centenaire de la réserve archéologique. Elles donnent un panel intéressant de l’architecture et de l’art religieux développés au cours des siècles.

 

 

La rivière Kamchia est la principale rivière de l’est de la Bulgarie. Cette zone, entre le barrage de Ticha et les deux ponts proches de la réserve archéologique, est particulièrement agréable pour les promeneurs – camping, pêche et alpinisme.

 

LES FÊTES TRADITIONNELLES DE PRESLAV AVEC DÉJEUNER OU DÎNER À LA

MAISON ETHNOGRAPHIQUE DE KARTALOWA (visite en anglais)

 

 

 

 

Quant à elle, la maison de Kartalowa vous transporte au milieu du XIXème siècle. Où vous serez accueillis avec de la panure faite-maison et un bouquet de géraniums.

 

 

 

Vous pourrez visiter la maison et observer les vieux métiers : menuiserie, outils, fabrication de tapis, confection de chaussette et de dentelle,…) et vous y essayer.

 

Les anciennes générations de Preslav vous familiariseront avec les traditions de la région et vous montreront les coutumes traditionnelles telles que la fête de la Saint- Georges. La coutume des préparatifs de mariage est une expérience incroyable pour les touristes – qui participent eux-aussi au mariage. Vous pourrez prendre des photos des costumes traditionnels bulgares (il y a également des costumes pour les enfants).

 

 

 

 

Le maître de maison vous montrera comment préparer le « Bolyarska banitsa » (pâtisserie au fromage) et vous y essayer. Votre hôte vous offrira un déjeuner bulgare

  • composé principalement de salade, poulets « kebab » avec des pommes de terre au four, des poivrons marinés, dessert « Bolyarska banitsa », eau minérale et

 

 

 

 

Nous offrons aux touristes des produits locaux et biologiques – fromage type feta

« Sirene », miel, confiture, épices. Vous aurez également la possibilité de tester la célèbre rose de Bulgarie sous diverses formes et aspects : miel, confiture, huile essentielle, cosmétique, …

 

Vous avez la possibilité de tester et d’acheter tous ces produits.

Ce programme « folklorique » avec les coutumes – mariage, St Georges- le prix pour un groupe d’au moins 14 s’élève à 18 lv.

Pour le déjeuner seul avec un verre de vin – 12 lv.

 

 

Pour les enfants de moins de 12 ans - le prix est de 11 lv avec le programme

« folklore » et 8 lv sans le programme « folklore », avec 20 enfants et gratuité pour le professeur.

 

Pour la visite de l’exposition ethnographique et une collation – banitsa et jus – pour les étudiants – 4 lv.

 

 

 

RÉSERVATION ET DEMANDE PAR TÉLÉPHONE :

 

0884 850 118

MARINKA - 4 heures à l’avance

ou au bureau de « Aristour » - 0884 850 117-GERGANA 0888/810 768

 

 

« Aristour » (site en anglais) http://www.aristour.net/center.php?w=1&d=3&s=86470b413db4c 75c2412d5bb4ad65ecb

 

 

 

OFFRE TOURISTIQUE DANS LA RÉGION

http://www.aristour.net/center.php?w=3&d=11&t=13&s=32b737 e8ba5c7c6ff75a922a92aa86ecjw

 

PROGRAMME POUR UNE JOURNÉE DANS LA RÉGION

http://www.aristour.net/center.php?w=3&d=11&t=15&s=63795b3 ad620912c2bebdc8f039ae6b3

 

GALLERIE PHOTOS

http://www.aristour.net/center.php?w=3&d=11&t=16&s=5b48216 87393c01ac5f83f9e51531b40

 

« Kabiyuk » gallerie http://www.aristour.net/center.php?w=69&d=46&s=ea10ebbeaf05 1f8fa1624a81fc198b1e

 

Hôtels et hébergements :

 

Hôtel - Restaurant « Omurtagov Most ». Situé à NIAR, à 150 mètres de « l’église ronde » avec un parking. Le complexe propose 45 chambres.

Tel: +359 894 668 266; +359 538 42 112

omurtagovmost@mail.bg

 

 

Chambre dans la ville de Veliki Preslav – occupe le premier étage de l’orphelinat dans la cour de l’école primaire « St. Cyrille et Méthode ». Il y a une entrée privée dans la chambre « Nikolay Petrini » Capacité – 41 couchages.

Tel: +359 882 966 439, +359 896 715 256

 

Hôtel-Restaurant « Rusalka » - localisée proche du barrage « Ticha », à 15 km de la ville de V. Preslav sur la route de Varbitsa. La zone où se situe le complexe est unique avec sa nature, son air frais et sa vue sur le lac. Clients et visiteurs de l’hôtel auront l’opportunité de se promener en montagne, de chasser et de pêcher.

Tel: +359 538 421 04; +359 890 572 711; +359 894 526 644

www.rusalkabg.com

 

Chalet « Ticha » – située proche du barrage « Ticha ». Les clients pourront profiter des itinéraires pédestres menant à Palteyna, la réserve culturelle et historique de Veliki Preslav, la cabane « Mladost », le « Metodievo » maison forestière, le pic Slannik ou du barrage « Ticha» situé à proximité.

Tel: +359 896688543

 

Guest house

 

Guest House « Bolyarski stan » – dans la ville de Veliki Preslav, au 16 rue « Panayot Volov », avec une grande et verdoyante cour. Cette pension possède 15 chambres et dispose d’une cuisine libre d’accès

 

et une terrasse avec barbecue. Vous trouverez également une petite piscine pour la relaxation et le sport.

Tel: +359 888 851 695, +359 892 651 999

e-mail: georgiev63_vp@abv.bg; www.bolqrskistan.com

 

 

« Mutafov’s house » - Kirkovo, 2 rue « Konstantin Preslavski », 16 chambres.

Tel: 00359895744810

www.mutafova-kashta.com

 

 

« Marinov’s house » – Veliki Preslav; 14 rue« Paisii », 12 chambres.

Tel: 00359899630028 / 003598886669531

www.marinovata-kasta.com

 

Guest House « Lilia » - Veliki Preslav, 1 rue « Lozarska ».

tel .: +35953844353

 

Guest House « Kyurkchievi » - Veliki Preslav, « Omurtagov most »

tel.: +359897012363

 

« Radkovata kashta » Guest House - village de Imrenchevo, 3 rue Kiril Kanev

tel .: +359894526163

 

«Villa Rila»Guest House – village de Imrenchevo, 4 rue « Rila ». Tel: 0035953842191

 

« Osmar Houses » - village d’Osmar; 8 rue « Pirogov », 20 chambres

Tel: 00359885297155 / 00359898460216

info@osmarski-kashti.com

 

Guest House « Versailles » - village d’Osmar; 48 rue « Vasil Kolarov », 16 chambres

Tel: 00359885649441

 

guesthouse_versailles@mail.bg

 

Base de vacances « Dragoevo dam » - village de Dragoevo, 12 chambres

Tel: 00359878867669 / 00359887310284

 

 

Guest House « Janet » - village de Dragoevo, 6 rue « Gen. Radetzky », 7 chambres

Tel: 00359898888456

 

Maison de repos « Lovetz » - à « Lovtjishka Cheshma »

Tel: 00359878660099

 

Guest House « Simona » – à 15 km de la ville de Veliki Preslav, du barrage de Ticha, 8 chambres.

Tel: 00359894525355

www.simonabg.com

 

Restaurants et bars à Preslav:

 

Restaurant « Panorama » - Réserve archéologique Tel: 00359897012363

 

Restaurant « Castle » – Veliki Preslav, près du marché, 82, « Al. Stamboliyski »

Tel: 00359892730330

 

Restaurant « Oasis » – Veliki Preslav, sur le bord de la rivière, boulevard, 2 rue « Kiril and Metodius ».

Tel: 00359894642151

 

« Guiness Pub » - en face de l’hôtel de ville Tel: 00359897801560

 

 

A voir dans les alentours :

 

 

La localité de Patleyna est à 3 km au sud de la vieille ville. Vous pourrez y trouver les vestiges du monastère « St. Panteleymon » - IX-Xème siècle, des fours pour la production de la céramique de Preslav et une réserve naturelle de caroube sauvage et de tulipe jaune.

 

 

Le monastère troglodyte au-dessus du village de Osmar et Troitza, situés à 15 km de Veliki Preslav, offre une excellente opportunité d’escalader les collines, combinée à la visite d’une cellule monastique. Églises creusées dans la roche et habitées au cours des XIIème et XIVème siècles.

 

 

La ville de Choumen/ 20 km/ville historique avec une musée aux collections riches, une forteresse médiévale et avec des monuments à l’architecture originale de la période du Renouveau National bulgare. Vous pourrez visiter le monument moderne « Création de l’Etat bulgare ».

 

 

Le plateau de Madara (33km) – un ancien centre religieux et cultuel avec des riches caractéristiques naturelles comme des formations rocheuses étranges et une variété d’espèces d’arbres et de plantes. A cet endroit, les vieux maîtres bulgares ont gravé un remarquable bas-relief dans la roche. Celui représente un cavalier triomphant, symbole du pouvoir du guide suprême bulgare et de son armée.

 

Pliska (40 km) – le première capitale de la Bulgarie, dans la réserve archéologique sont exposées certains des plus spectaculaires monuments de la vieille architecture bulgare.

 

Le barrage de « Ticha », 14 km au sud de Preslav – est un endroit idéal pour la pêche.

 

 

 

Salle du trésor

 

Le trésor en or de Preslav

 

Le trésor en or est une brillante illustration de la vie de château à Preslav. Il est découvert en 1978 lors de travaux agricoles à Castana, une zone proche de la vieille ville. Plus de 170 objets en or, en argent, en bronze, décorés de pierres précieuses, de perles et d’émail sont retrouvés au cours des recherches qui ont suivi. Après une analyse approfondie, le trésor se révèle hétéroclite. Il se compose de bijoux féminins du Xème siècle, provenant de Constantinople et de Preslav mais aussi divers artefacts datant de la période entre le IIIème et VIIème siècle. Ces derniers suggèrent le goût de leurs propriétaires pour les objets anciens et luxueux.

 

Les fouilles ont permis de nous aider à comprendre quelques faits importants et curieux. Premièrement, il y avait un ancien foyer d’habitation à Castana, alors banlieue de la capitale, Preslav. Deuxièmement, il y a des signes de destruction de la ville par un incendie, comme en témoigne les récits des auteurs byzantins lors de la conquête de la ville en 972. Troisièmement, les objets de valeur du trésor étaient cachés dans la maçonnerie d’un four d’une maison pauvre du village. À en juger par la richesse de la découverte et par les 14 pièces byzantines de Constantin VII et Romain II (945 and 959) qui ont été retrouvées dans le trésor. Nous supposons que les bijoux luxueux ont été cachés lors des tumultes entre 969 et 972.

 

Ce fut l’époque où Preslav fut assiégée et conquise pour la première fois par le prince royal de Kiev, Svetoslav et deux ans plus tard par l’empereur byzantin, John Tzimisshi. Nous pouvons seulement supposer que le trésor fut caché par un fidèle serviteur du souverain ou pillé lors de l’attaque du palais.

 

 

 

 

 

 

 

Sceaux

 

TYPES DE SCEAUX

 

 

Depuis l’Antiquité, les sceaux servent à certifier une correspondance et à valider les documents importants. A l’époque médiévale, ils étaient fait en différentes matières, leur apportant un nom spécifique : « Hrisovuls » – sceaux en or; « Argirovuls » – sceaux en argent, « Molivdovuls »– sceaux en bronze; and « Kerovuls » – sceaux en cire.

 

TECHNOLOGIE

 

Le noyau métallique, nécessaire à la préparation des sceaux, était préalablement moulé dans des moules en céramique ou en pierre. Ces moules étaient gravés en forme circulaire pour constituer le premier noyau du sceau. Lors de la coulée du sceau, un trou est pratiqué dans le noyau afin de pouvoir enfiler un cordon afin qu’il entoure le document roulé ou le parchemin. La dernière étape de fabrication du sceau consiste à le mouler avec une pince spéciale appelée « Bulotirion ». Des matrices spéciales ou « des moules à relief » étaient attachés sur le côté de la pince avec des signes et des images gravés en négatif. Le « Bulotirion » est alors martelé, créant ainsi un relief positif sur le sceau.

 

 

La collection de sceaux médiévaux de Preslav est l’une des plus vastes collections jamais découverte « in situ » durant les fouilles. Ils ont été retrouvés à leur endroit d’origine dans le bâtiment administratif du palais central. Plus de 500 Molivdovuls (sceaux de plomb) ont été retrouvés ainsi que plus de 200 moules et noyaux de plomb. Etant donné que les sceaux sont principalement d’origine byzantine, datant de 971 à 1088, il est probable que les représentants du gouvernement byzantin ont utilisé le bâtiment comme centre administratif après la conquête de la ville en 971.

 

 

À cette collection s’ajoute une grande collection de sceaux qui provient d’autres fouilles archéologiques. Il existe une vaste collection de sceaux des souverains bulgares et byzantins ainsi que de nombreux autres dignitaires importants. Ils ont été trouvés dans les villes intérieures et extérieures de Preslav ainsi que dans les environs. Cela montre qu’il y avait des échanges réguliers entre les tribunaux byzantins et bulgares, non seulement lorsque Preslav était capitale mais aussi après 893. Durant la période antérieure à son établissement en tant que capitale, Preslav était un centre essentiel pour la structure administrative du royaume bulgare en développement ainsi qu’une grande place militaire.

 

MOULES POUR COULER LES SCEAUX DU STRATÈGE À PRESLAV

 

 

Le noyau métallique, nécessaire à la préparation des sceaux, était préalablement moulé dans des moules en céramique ou en pierre, comportant des cercles gravés. Lors de la coulée du sceau, un trou est pratiqué dans le noyau afin de pouvoir enfiler un cordon afin qu’il entoure le document roulé ou le parchemin.

 

 

La dernière étape de la fabrication d’un sceau constitue à le mouler avec une pince spéciale appelée « bulotirion ». Des matrices spéciales étaient fixées sur les côtés de la pince avec des signes et des images gravés en relief négatif.

 

 

Le sceau de George Charnets et Sinkel le Bulgare – un sceau en cire du dernier quart du IXème   siècle

 

.

 

Il a été trouvé dans les environs de Selishte (La Colonie). Sinkel était un haut membre du clergé – le premier assistant de l’archevêque. Il est hautement probable que le propriétaire de ce sceau et l’archevêque George, qui a été placé à la tête de l’Eglise bulgare à la fin du IXème siècle, furent la même personne.

 

Les deux copies de Molivdovul (l’un d’eux étant exposé dans la collection du musée archéologique de Sofia) sont les premiers et les plus vieilles traces écrites en alphabet cyrillique.

 

Le sceau du Tsar Siméon (913-927)- en plomb

 

Le sceau a été trouvé près du village de Cherencha dans la région de Choumen. L’inscription circulaire, disant « Siméon le Basileus », suggère que le molivdovul daterait de la période juste après le couronnement de Siméon comme Tsar de Bulgarie à Constantinople en 913.

 

 

 

 

Le sceau de Teofan – patrician et protovestiaire (927-934) – plomb - Stratège à Preslav

 

Le protovestaire était un dignitaire du palais de l’empereur byzantin. Il gérait la garde-robe personnelle des empereurs et l’assistait partout, même lors des campagnes militaires. Le protovestaire était aussi responsable des tâches personnelles et du travail des individus de la famille de l’empereur. Selon les ressources historiques, Teofan eut un rôle de premier plan dans la conclusion du mariage entre le tsar bulgare- Pierre et la princesse byzantine- Maria-Irina (la petite-fille de l’empereur Romanus I Lakapenos). Ce fait explique pourquoi ces sceaux ont été retrouvés à Preslav.

Le sceau de l’empereur byzantine Constantin VII (945) - plomb

 

 

Le sceau a été retrouvé dans les environs de « Pod Zabuite » (« Sous la dent » - la dent représente la colline qui protège et forme la limite sud-ouest de Preslav) – proche du palais de l’empereur.

A en juger par la représentation de Constatin VII seul, nous supposons que le molivdovul date de 945, l’année lors de laquelle la dynastie des Lakapene est remontée sur le trône. Toutes ces missives de l’empereur reçues à Preslav, détaillaient probablement les changements au sein du gouvernement byzantin.

 

La matrice de bronze du tsar Petar – copie ( ?-969)

 

 

Elle fut découverte lors des fouilles du grand palais à Pliska.

La matrice était destinée à fonte de matériaux mous (cire, argile).

 

 

L’inscription est en cyrillique sur les deux faces du sceau. Il y a une notation plus ancienne sur laquelle nous pouvons lire l’équivalent bulgare du titre byzantin - basileus signifiant Tsar ou César.

 

Le sceau d’Alexius Komnin – sebast et grand domestique (1079-1081)- plomb

 

Localisation – « the Strategy » à Preslav (bâtiment administratif)

 

Le titre « domestique » signifie un officier de haut rang dans l’armée impériale. Le sceau appartenait au futur empereur byzantin Alexios I Komnenos (1081-1118). En 1079, il reçut le titre de « sebast » réservé à la famille de l’empereur ainsi qu’à ses proches.

 

 

Basile le Tête – « spataroipat » (1060- 1070s of 11th   c.) - plomb

 

 

Localisation- « the Strategy » (bâtiment administratif) à Preslav

Certains sceaux nous facilitent la recherche de leur propriétaire. C’est le cas ici des 5 molivdovuls de Basile la Tête. À en juger par ces objets, on peut supposer quil était dabord un spataroipat (rang inférieur à patricien) et quelques années plus tard, il avait atteint le rang vestarh, deuxième rang pour les eunuques. Les tâches du vestarh consistaient principalement à gérer la garde-robe personnelle de lempereur - il soccupait des vêtements officiels, de la couronne et des bijoux.

 

Le sceaux du vestarh Théodore Dobromir (troisième quart du XIème siècle) - plomb

 

 

Localisation – « the Strategy » à Preslav (bâtiment administratif)

 

 

Le porteur Théodore Dobromir aurait également plusieurs molivdovuls.

 

La chose curieuse à propos de ce dignitaire byzantin est son origine slave que l’on peut voir à travers son nom de famille. Cela s’avère être l’une des nombreuses illustrations de la nature politique de l’administration byzantine.

 

 

Contacts

 

Musée archéologique “Veliki Preslav”

CONTACTS

 

Adresse :

 

Musée archéologique“Veliki Preslav” P.O. Boîte 16, Veliki Preslav 9850 Bulgarie tel.: +359538 43243; 42630

GPS: N 43º 09´ 12˝ E 26° 48´ 54˝

 

Directeur : Plamen Slavov

tel.: +359538 42630/ +359879480817

e-mail: museum_preslav@abv.bg

 

Conservateur : Dimitar Dimitrov e-mail: arxeologa@abv.bg

 

Guide: Neda Andreeva

e-mail: neda_andreeva@abv.bg

 

Horaires d’ouverture

Eté (avril à octobre) : 9:00 -18:00

Pendant les weekends et les jours fériés, c’est ouvert de 10 :00-18 :00

Le musée est ouvert tous les jours

 

 

Hiver (décembre-mars): 9:00-17:00

Pendant les jours fériés et les vacances, la visite de la salle du trésor se fait exclusivement sur demande

 

 

Vous pouvez faire une demande ou une réservation par téléphone : +(359)538/43243

(en anglais ou en bulgare)